Télécharger

Améliorer votre QI et travailler votre logique

Type de test Psychotechnique :

Test de WISC III

Le WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children), Le WISC, dans ses différentes versions, est l’échelle d’intelligence de Wechsler utilisable pour des enfants et adolescents de 6 à 16 ans. l’un des tests les plus connus et les plus utilisés dans le monde. En France il est très utilisé, par exemple, dans le cadre de consultations en cabinet, en structure hospitalière et dans l’Éducation nationale
L’épreuve se compose de plusieurs épreuves indépendantes, appelées sous test psychotechnique. Chaque subtest comporte plusieurs items, présentés dans un ordre hiérarchisé en fonction de leur niveau de difficulté. Au total le WISC-III comporte 13 sous test psychotechnique, 6 pour l’échelle verbale et 7 pour l’échelle de performance.

Les sous test psychotechnique de l’échelle Verbale

Test psychotechnique d’Information : il s’agit de répondre à des questions orales portant sur des connaissances que l’enfant a eu l’occasion d’acquérir. Ces connaissances sont utiles à l’enfant pour bien comprendre son environnement (30 items) ;
Test psychotechnique de Similitudes : la tâche consiste à trouver en quoi deux notions (ou deux objets) se ressemblent, à trouver ce qu’il y a de commun entre deux termes (19 items) ;
Test psychotechnique d’arithmétique : petits problèmes arithmétiques simples, à résoudre mentalement (24 items) ;
Test psychotechnique de vocabulaire : consiste à indiquer la définition de mots (30 items) ;
Test psychotechnique de compréhension : l’enfant doit répondre à des questions concernant des situations relatives à la vie sociale (adaptation par rapport à des situations de la vie courante) (18 items) ;
Test psychotechnique de mémoire immédiate des chiffres : l’enfant doit répéter à haute voix une série de chiffres qui est lue par le psychologue (mesure de l’empan mnésique). Dans une première partie l’enfant doit répéter les chiffres dans l’ordre de présentation, dans une seconde partie il doit les répéter dans l’ordre inverse. Les séries comportent de 2 à 9 chiffres.

Les sous test psychotechnique de l’échelle de Performance

Test psychotechnique  de complètement d’images : l’enfant doit indiquer la partie manquante d’un objet représenté par une image (30 items) ;
Test psychotechnique  de code : l’enfant doit associer, par écrit, des chiffres à des symboles en respectant des règles d’association ;
Test psychotechnique d’arrangement d’images : série d’images présentées dans le désordre à remettre dans un ordre logique et chronologique (14 items) ;
Test psychotechnique de cubes : reproduction de configurations géométriques à l’aide de cubes bicolores (12 items) ;
Test psychotechnique d’assemblages d’objets : sorte de puzzle à reconstruire (5 items) ;
Test psychotechnique de symboles : l’enfant doit indiquer ici s’il retrouve des symboles cibles au milieu d’autres symboles ;
Test psychotechnique de labyrinthes : l’enfant doit tracer avec un crayon un itinéraire correct dans un labyrinthe (10 items).

La passation

La passation est individuelle et nécessite un temps d’environ 1 h 15 à 1 h 45 (durée variable en fonction de l’âge du sujet et de son niveau de réussite). La passation des sous test psychotechnique est effectuée selon un ordre déterminé, avec alternance entre les sous test psychotechnique verbaux et les sous test psychotechnique de performance afin de préserver chez le sujet un certain niveau de motivation. En fonction de l’âge de l’enfant il est prévu de ne pas présenter les premiers items de certains sous test psychotechnique (considérés comme trop faciles pour les enfants plus âgés)

Calcul des Q.I.

On peut distinguer deux étapes :
– le calcul des notes de chaque échelle,
– la transformation de ces notes en Q.I.
Pour le calcul des notes d’échelles, il faut additionner, pour chaque échelle, les notes standard des cinq sous test psychotechnique de l’échelle. On obtient alors une note comprise entre 5 et 95, qu’il faut ensuite transformer en Q.I. grâce aux tables du manuel. On obtient alors deux Q.I., un Q.I. pour l’échelle Verbale, dit Q.I.V., et un Q.I. pour l’échelle de Performance, dit Q.I.P. Pour obtenir le Q.I. Total, ou QIT, il faut additionner les deux notes d’échelles et à nouveau consulter les tables correspondantes. Attention, ce QIT ne correspond pas exactement à la moyenne arithmétique des deux Q.I. Par exemple, une note standard verbale de 58 (qui correspond à un QIV de 110), additionnée à une note standard de performance de 64 (qui correspond à un QIP de 120), va donner une note totale de 122, ce qui correspond à un QIT de 117 (Wechsler, 1996, Table A.4, p. 254) alors que la moyenne arithmétique desdeux Q.I. est de 115. Ces trois indicateurs de Q.I. sont exprimés dans la même métrique : moyenne de 100 et écart type de 15. Cet étalonnage normalisé des Q.I. nous permet de situer le sujet par rapport aux autres sujets de même âge : par exemple, un Q.I.T de 115 nous indique que le sujet se situe, sur cet indicateur, à un écart type au-dessus de la moyenne, ce qui signifie que ce score n’est obtenu, ou dépassé, que par 15,85 % des sujets